Kabir tisserand poète musicien Hindou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kabir tisserand poète musicien Hindou

Message par Admin le Lun 21 Nov - 22:28

kabir né en 1440 et mort en 1518 ap.J;C. est un tisserand, poète, musicien, yogin et réformateur religieux. Doublement influencé par l'Hindouisme et par l'Islam. Il vécut à Bénares et composa de nombreux poèmes en indi. Comme tous les plus grands Maîtres Spirituels Kabir ne cessa de proclamer sa vie durant, l'Unité Transcendante des Religions.
.
LE SEIGNEUR INTERIEUR :
.
Chaque goutte d'eau de mer à elle seule contient
Le soleil et la lune et les dieux par millions !
Prises dans un tourbillon, elles aspirent au bonheur ;
Mais la douleur s'agrippe et ne les lâche point !
..
De multiples façons le monde s' est égaré,
Et personne n' a trouvé la cause de la douleur !
Homme, tu es fou et sage tout à la fois ;
Ram demeure en ton coeur et tu ne le sais point !
..
Il est le Maître, Il est Hari,
Et Il est en même temps le servant de Hari !
Mais pour celui qui sait n' existent la naissance ni la Mort,
Et Maya, dépitée, disparaît devant Lui !
.
Ami, je demeure dans ton coeur ;
Pourquoi Me chercher ailleurs ?
Je ne suis ni dans le temple, ni dans la mosquée,
Ni dans la Ka'ba, ni à Kailash,
.
Je ne suis ni dans les rites ou les rituels,
Ni dans le yoga ou le renoncement.
Si tu savais me chercher,
Tu Me trouverais en un instant !
.
Dit Kabir : écoute-moi, ô frère Saddhu,
Il est le Souffle des souffles !
Je ris de voir que le poisson dans l’eau a soif :
Sans connaître son Soi, pourquoi aller à Mathura ou à Kashi ?
.
La perle est dans ton cœur, ne cherche pas ailleurs !
Dit Kabir : écoute-moi, ô frère Saddhu,
Réaliser l’Eternel n’est pas si difficile !
Comme l’iris est dans l’œil, le Seigneur est en toi :
Qui ne voit pas cela le cherche en vain ailleurs !
.
O Kabir, le daim cherche dans la forêt
Le musc caché dans son nombril !
Et l’homme cherche ailleurs
Celui qui est dans son cœur !
.
Comme le parfum dans la fleur,
Le Seigneur est dans ton cœur !
N’imite pas le daim qui cherchant dans les herbes
Veut déterrer le musc que secrète son nombril !
.
Ils cherchent tous ailleurs
Celui qui est dans le cœur !
A cause du voile épais de l’ignorance
Nul ne voit l’Un !
.
Comme l'huile dans le grain de sésame
Et l’étincelle dans la pierre de silex,
Ton Seigneur est en toi :
Fais-le jaillir si tu peux !
.
Je croyais que Hari était loin,
Mais Il est en chacun !
Qui ne réalise pas son propre Soi,
Pour lui le Seigneur est loin !
.
En chaque forme vit le Sans-Forme,
Mais nul n’a compris ce mystère.
Dit Kabir : O Saint, c’est cela qui me surprend !
Rien en moi n’est à moi, ô Seigneur,
Car toute chose T’appartient.
Que puis-je perdre, en vérité, Seigneur,
Si je T’offre tout ce qui est à Toi ?
.
Comme le suc de couleur rouge
Qui imprègne les feuilles de myrte,
O Seigneur, ton essence imprègne tout ce qui vit,
Invisible dans le cœur !
.
Depuis longtemps errant, cherchant l’essence universelle,
Si tu es las, pourquoi te tourmenter encore ?
Fais jaillir cette étincelle divine :
De toute éternité, elle brille cachée en toi !
.
En chaque créature, ne vois que Ram,
Car Ram est l’élixir de toute vie,
Comme de la canne à sucre est extraite la substance
Du sucre, du candi et de la confiture !
.
Les yogins implorent Gorakh,
Les hindous chantent le Nom de Ram,
Les musulmans disent : "Khoda est Un",
Mais le Dieu de Kabir vit caché en chaque être !"

*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*
Aziza Rahmouni.
Un poème est une image de vie
avatar
Admin

Nombre de messages : 6333
loisirs : peinture/dessin/lecture/et bien d\'autres....
Humeur : joyeuse, le plus souvent.
Date d'inscription : 10/01/2008

http://souzsoleil.sosblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les poèmes de Kabir

Message par Admin le Lun 21 Nov - 22:30

LE YOGA DE LA CONNAISSANCE DE SOI :
.
"Qui veut sauver sa tête la perd
Et qui la perd la sauve,
Comme la mèche d'une lampe qui,
quand elle est mouchée,
Donne bien plus de lumière !
.
O Kabir, comme un caillou sur le chemin,
Bannis tout orgueil dans ton coeur !
Qui se fait tout petit rencontre le Seigneur !

Le bateau croule par mille trous d'eau.
Qui est léger se sauve ;
Qui porte un poids se noie !
.
Toute couleur provient d'une autre couleur,
Et pourtout toutes les couleurs sont une.
De quel couleur est l'âme ?
A toi de le trouver !
.
Celui qui se connaît soi-même
Est perdu dans l'Un.
Dit Kabir, si tu te connais toi-même,
Tout ce qui va et vient disparaît !

Dans ton mental est Mathura,
Dans ton coeur Dvaraka,
Et dans ton corps Kashi.
Dans ce corps aux six ouvertures,
Brille une étincelle Divine !
.
Qui brûle sa demeure, la délivre,
Mais qui veut la sauver, la perd !
J'ai vu une grande merveille :
Qui meurt de son vivant,
Peut faire mourir la mort !

http://lafinefleurduyoga.over-blog.com/pages/Les_poemes_de_Kabir-326790.html

*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*
Aziza Rahmouni.
Un poème est une image de vie
avatar
Admin

Nombre de messages : 6333
loisirs : peinture/dessin/lecture/et bien d\'autres....
Humeur : joyeuse, le plus souvent.
Date d'inscription : 10/01/2008

http://souzsoleil.sosblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum