La pastèque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La pastèque

Message par sandrine jillou le Mar 20 Avr - 9:27

La pastèque




27
06
2007







Dès
le 21 juin, on n’a plus qu’une envie : se gaver de salade, pour pouvoir
enfiler son maillot de bain et fondre pour la pastèque. Car ce
cucurbitacée fait partie des fruits sur lesquels on peut craquer sans
dommages collatéraux.








Avec sa saveur sucrée
et très peu de calories au compteur, il est bien dommage que la
pastèque n’investisse les étals des primeurs qu’en été. Car notre corps
en mangerait bien toute l’année. Moins rébarbative que la pomme, la pastèque se déguste sans faim !
Elle est moins calorique que les fruits rouges, encore plus légère que les framboises : à peine 30 kcal pour 100g ! La pastèque est essentiellement constituée d’eau, ce qui lui permet d’être une source très intéressante en potassium et en oligo-éléments.
Et donc en plus d’être délicieuse, elle permet de couvrir certains
des besoins essentiels de l’organisme. Sa belle couleur est sans nul
doute synonyme de vitamine C : en consommant une tranche de pastèque d’environs 200g, on couvre 25 % de ses besoins quotidiens en vitamine C.

De plus, les vitamines de la pastèque sont protégées par l’épaisse
carapace que forme l’écorce verte de ce fruit. Ainsi, la qualité des
vitamines n’est pas altérée, et on peut trouver dans la chair de la
pastèque une quantité non négligeable de carotène (très bonne pour le
teint) et d’antioxydants, qui permettent de lutter contre le
vieillissement des cellules.
La pastèque gagnera à être prise entre les repas, en effet elle
s’accommode mal des autres aliments et leur association peut générer
des brûlures d’estomac. Par ailleurs, une cure de pastèque de deux
jours peut s’avérer très utile pour nettoyer l’organisme et repartir
sur de bonnes bases.
La pastèque est naturellement diurétique et dépurative. À faire deux
fois par mois durant l’été, pour gommer les excès liés aux crèmes
glacées, aux chips et au rosé.
En occident on aurait tendance à préférer la pastèque sans pépins.
C’est une erreur : les pays producteurs de pastèques ont depuis
longtemps compris que les pépins de la pastèque étaient une richesse en
tant que telle.

En effet, en Afrique, les pépins sont consommés comme un aliment à
part entière, car ils sont très riches en protéines, en hydrates de
carbone et en lipides. En Inde on mout les graines de pastèque afin
d’en faire de la farine, en Chine on les grille et les consomme comme
des cacahuètes. Et nous en Europe on fuit ses pépins aux multiples
vertus…
Attention, le choix d’une pastèque est toujours périlleux. Pas de
problème si on vous la propose en tranches, vous pouvez d’un coup d’œil
évaluer sa maturité et sa fraîcheur. La chair doit être rouge et
luisante.
Par contre si vous achetez le fruit en entier, c’est plus compliqué.
La pastèque doit être lourde par rapport à sa taille, la base de la
pastèque doit être jaune, c’est ce qui indique qu’elle est mûre. Et
prête à être dégustée…
avatar
sandrine jillou

Nombre de messages : 1698
loisirs : écrire, courir, vélo.
Date d'inscription : 08/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

PASTEQUE

Message par valérie le Mar 13 Juil - 15:51

en Afrique, les pépins sont consommés comme un aliment à
part entière, car ils sont très riches en protéines, en hydrates de
carbone et en lipides. En Inde on mout les graines de pastèque afin
d’en faire de la farine, en Chine on les grille et les consomme comme
des cacahuètes. Et nous en Europe on fuit ses pépins aux multiples
vertus…
VIVE LA PASTEQUE

valérie
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pastèque

Message par jessy-j-paul le Lun 25 Juil - 14:50

Dégustation


Choisissez-la lourde, d'aspect cireux et brillante. Tapotez légèrement son écorce : elle ne doit pas sonner creux. Une tâche jaunâtre sur son écorce est souvent le signe que la pastèque a suffisamment mûri au soleil. Préférez toujours un fruit entier, car la fraîcheur de ceux déjà coupés n'est pas garantie.
Conservez-la quelques jours au réfrigérateur car la chaleur accélère le mûrissement et rend la chair farineuse. Envelopper la partie découverte dans du film alimentaire est la seule précaution à prendre avec ce fruit anti-choc.

Consommez-la en tranches, en croquant dans sa chair à pleines dents . Délicieusement sucré, son jus rafraîchit à tout moment de la journée.
La pastèque se glisse également dans une salade ou sur des brochettes de fruits, en cubes, en billes (à l'aide d'une cuillère parisienne). Pensez alors à la débarasser de ses graines, à moins que vous n'ayez choisi une variété sans pépin.
Un peu d'originalité : quelques tours de moulin à poivre transforment cette même tranche en entrée piquante. Sa chair se consomme aussi mixée, pour confectionner un granité, ou avec de l'eau gazeuse et du jus de citron pour concocter une boisson très désaltérante.

Mais la pastèque peut aussi s'incorporer dans des mets salés. Glissée en cubes dans le jus de cuisson des viandes, comme le mouton ou l'agneau, elle donne une étonnante sauce, épaisse, mais surtout dégraissée.
Utilisée comme condiment aux Etats-Unis, elle est, là-bas, confite dans du vinaigre. Elle sert également de base à la fabrication de la bière en Russie.
La pastèque d'hiver, à la chair blanche, est très utilisée quant à elle, pour réaliser des confitures. Son goût peu prononcé mérite d'être accentué par des zestes d'agrumes. Avis aux artistes qui sauront sculpter son écorce vidée en panier pour recevoir salades de fruits et sangrias lors de buffets raffinés.

En Israël, on est très friand de ses pépins séchés et salés, que l'on déguste devant la télévision ou à l'heure de l'apéritif.
avatar
jessy-j-paul

Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de la pastèque

Message par jessy-j-paul le Lun 25 Juil - 14:52



Originaire d'Afrique et plus précisément de la vallée du Nil, la pastèque est le fruit d'une plante annuelle à tige grimpante. Elle peut peser entre 3 et +de20 kilos, ce qui fait d'elle l'un des fruits les plus gros de la famille des cucurbitacées.
Très peu cultivée en France, elle provient avant tout d'Espagne, d'Italie, des Etats-Unis, d'Afrique et de Turquie , où elle est récoltée l'été. Ronde ou ovale, la pastèque a une écorce lisse, d'un vert uniforme ou marbré. On en distingue trois variétés essentielles, selon la couleur de leur chair et de leurs graines :
- Chair rouge et graines noires, ce sont les plus courantes sur les marchés , notamment la Sugar Baby (peau vert foncé et chair très sucrée) et la Charleston (forme allongée et peau marbrée)
- Chair jaune et graines noires ou blanches
- Chair blanche et graines rouges, c'est la pastèque d'hiver ; elle mûrit en novembre et se consomme exclusivement en confiture.
avatar
jessy-j-paul

Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pastèque

Message par joakim le Mar 31 Juil - 13:04

JUSTE SUBLIME EN CETTE SAISON .BISES MISS
avatar
joakim

Nombre de messages : 224
Date d'inscription : 18/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pastèque

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum