Le nettoyage à l'eau dans ma résidence.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le nettoyage à l'eau dans ma résidence.

Message par ressilap le Ven 22 Avr - 11:11


Il en ait des cultures, je parle de celles coïncidant avec le savoir être ou/et le savoir faire. Ainsi il en ait des cultures non agronomiques, qui, si l'on veut, désire et bien observé, ont des façons de faire radicalement différentes d'une autre.

Prenons le nettoyage du sol des espaces communs de ma résidence, pour ne parler que d'elle, ayant observé d'un oeil distrait le même phénomène, si le terme est approprié, en d'autres lieux.

Donc, dans ma résidence, je me pose la question de l'opportunité de porter un maillot de bain, et garder, en permanence, drap de bain et chaussures anti-glisse. Alors là, j'imagine vos yeux, grands ouverts (je ne parle pas de la couleur) de la mimique de vos faciès, et, éventuellement une main, droite ou gauche peu importe, qui fait un signe tournant de celle-ci,pour faire comprendre que je suis fou. Et bien oui, enfin non je ne suis pas fou, et oui, le nettoyage du sol est réalisé comme chez nous. Lorsqu'il est sale, ou au cas ou il le deviendrait. Mais aussi, nous utilisons tous, de l'eau.

Chez nous, étant Marrakchi d'adoption, ou chez vous, là ou c'était chez moi, mais çà c'était avant, donc, chez vous, l'eau est utilisé de façon parcimonieuse, tout comme les produits adjuvants. Dans un Pays comme la France, l'eau est relativement présente, même si l'on désire abolir les mers, et non les mères, de la géographie de ce Pays. Ici pas de rigolade, de craintes, d'économies. On jette l'eau au sol, en l'air serait absurde même si elle retombe. Bon, le résultat est là, faut racler, racler et encore racler. Ne croyez pas que l'on racle n'importe comment, non le but ultime est d'amener l'eau sale vers un point commun, fort utile au demeurant, je veux décrire le regard d'évacuation des eaux sales.
Entre temps le quidam moyen, moi et mes 1 m 74, votre humble scribe, tombe, sur un plan purement littéraire et non physique; tombe sur une arroseuse, arroseur, bref un personnel d'entretien, ayant déversé des trombes d'eaux, afin de pouvoir passer cette satané raclette. Et bien là, oui là, il y a matière à écrire, décrire, commenter, mais pas déblatérer.

Il va s'en dire que le niveau d'eau, et non intellectuel, bien que ne permettant pas de nager ( je parle de l'eau pas de l'intellect) est si important qu'avec des nus pieds, des claquettes, feraient en sorte de prendre non pas son pied, mais un bain de pied.
Cela a pour effet un nettoyage gratuit et sympathique. Sauf que si l'on ne fait pas attention, et loi de la gravité oblige, tous nos atomes rassemblés en un corps d'1m74 pourrait s'allonger comme des sardines en boite, des filets d’anchois à l'huile. Je suis d'accord avec vous, c'est purement facultatif mais factuel. Il est évident que si cela se produit, l'essence même, si je puis dire, de ce texte, tomberait à l'eau. Il n'empêche, qu'il est une réalité bien plus inconcevable, je veux citer l'eau-jeté.

Jeté avec force, conviction, amour ( la franchement je brode) ou pas forcément plaisir, et sur le sol à nettoyer, elle passe sous MA PORTE de palier, et là, oui là, enfin, j'ai découvert pourquoi. LE pourquoi. Celui de ces traces, blanchâtres, en forme de cercle devant ma porte (lorsque je suis chez moi)
C'est enfin la réponse à ma quête ou enquête, à propos de ces vagues crayeuses, tracé à même MON sol, d'une façon insidieuse, volumétrique, déstabilisante car je ne pouvais répondre à LA question, "mais j'avais pourtant nettoyé !) Les coupables ont pêchés par souci d'efficacité. Il sont les responsables de ces deux bels arrondis, visibles uniquement lorsque j'ouvre les volets.

Ceci dit vous visionnez, j'en suis persuadé, un sol plat, ou ayant une pente d'environ 1 % pour l'écoulement (non pas l'écroulement) D'accord cette dernière précision de technicien du bâtiment semble ne pas vous être utile. Et bien c'est faux, archi faux, lisez la suite vous en conviendrez.
Et bien imaginez les gorges d'Ouzoud, l'oued de l'Ourika, un simple torrent de montagne. Je parle de cela voulant minimiser, et ne pas parler au sens biblique, c'est à dire le déluge.
"Il est fou" criez vous à votre entourage ( ce n'est pas une question ) Et bien non. L'eau pour le nettoyage est ainsi jeté dans les escaliers, de façon que l'on pourrait croire vaguement négligé. Qu'il y est un étage ou cinq n'est pas important. Ce qui l'est à mes yeux, c'est qu'en raclant et descendant, loi de la gravité toujours, et ce rajouté à la gestuelle obligatoire qui va avec, et bien oui, voilà, vous commencez à voir la video. L'eau déferle des marches, contres marches, les murs, pour arriver , en bas, sur le palier, là, oui là, juste devant l'ascenseur que vous désiriez prendre.

D'ailleurs, en plus du maillot de bain, peut être faudrait il un chapeau de marin. Mais non pas un bonnet, je parle de ce chapeau comme pour Moby Dick pour la pluie.

Et voilà, le nettoyage est fait, les semelles de mes chausses sont nickels. Je ne suis pas tombé. Et je vais à la piscine là ou il est bien normal qu'il y ait de l'eau. Je vous rassure j'ai vérifié. Quoi ? que l'eau passant par les regards d'évacuation n'est pas recyclé pour la piscine ......et alors ? pourquoi pas ?

Ah oui, je dois nettoyer chez moi, mais moi je vais faire un nettoyage à sec. Maiiiis non j'rigole :)



© 2016 Microsoft Conditions Confidentialité et cookies Développeurs Français

avatar
ressilap

Nombre de messages : 496
loisirs : muscu, lecture, vtt, marche, ...
Humeur : pas trop mâle (sourire)
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum