Femme réaliste - Aicha Bassri.

Aller en bas

Femme réaliste - Aicha Bassri.

Message par Admin le Lun 8 Nov - 23:04

Femme réaliste ; Aicha Basri.
(recueil- soirées)
A dix-sept ans
La terre était féconde d’épis
Dans mon jardin
Les fleurs d’oranger
Étaient écloses
À dix-sept ans
J’ai dessiné un monde
Couleur bleue-mer
A vingt ans
J’ai eu conscience
Que la force des déluges
Mettait en péril les fleurs et les épis.
J’ai donc enfilé la sagesse de la terre
Et je suis devenue une femme avec des rêves réalistes.
A trente ans, le saint Valentin
D’un poème, s’est dégagée l’odeur de la trahison
S’est fané une fleur
J’ai donc déprimé,
J’ai pansé une passion orpheline, qui me voilait.
Et sur le blanc de la poitrine
A commencé l’alphabet de la haine.
A quarante ans,
Le cœur n’a supporté une autre gorgé de haine,
Il s‘est éteint !
flower
Traduction :Aziza Rahmouni

*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*
Aziza Rahmouni.
Un poème est une image de vie
avatar
Admin

Nombre de messages : 6583
loisirs : peinture/dessin/lecture/et bien d\'autres....
Humeur : joyeuse, le plus souvent.
Date d'inscription : 10/01/2008

http://souzsoleil.sosblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Massaat/ poésie au féminin-aicha Bassri

Message par Admin le Lun 8 Nov - 23:21

Hanane derkaoui lit «massaat» d’aicha Bassri

Massaat/ poésie au féminin

Aicha BassriAvec son premier recueil de poésie, paru aux éditions de « dar attaquafa, 2001 » Aicha Bassri a choisi de s’annoncer et de prononcer son appartenance au « poétique » à travers une poésie limpide et spontanée.

Pour sa carrière en cours, elle a choisi une première station tout en beauté que crée la force du dévoilement de l’âme et de la sensibilité d’une femme en devenir poétique prometteur. Donnant ainsi au » dire poétique » toute sa force qui fait de l’homme une créature qui mérite d’être sur terre, selon les mots de Heidegger lisant H olderlin.

Elle emprunte la plupart de ses thèmes à la réalité quotidienne, à sa vie de femme, ses amours, ses déceptions et ses voyages. On y retrouve également des scènes conjugales » elle sait trouver son inspiration là où on s’y attend le moins. »
La solitude irréductible d’un être hautement sensible, un parfum de femme, une fleur tant désirée ; tout ça, elle le transforme en chant intérieur qui s’éléve dans l’ame et qui s’exhale par un beau lyrisme et parfaite musicalité de vers.
Elle sait comment transformer l’éphémère en éternel ; un parfum en musique, comment donner à l’inspiration profondément subjective une issue universelle.

Proches des sensations primitives ; des odeurs, des choses de la vie, elle aiguise son âme ; tout comme ses sens, et là où une autre plume ferait l’inventaire hétéroclite des choses, aiche transforme les objets les plus familiers en images éblouissantes, avec beaucoup d’éllips et de travail de réduction, elle répond à l’essence de la poésie.
Sans rhétorique, ni clichés. Elle a besoin juste du minimum de mots pour dire l’essentiel : les grandes joies simples que peuvent procurer, le voyage et l’amour du monde.

Restée très longtemps à l’ombre de poètes se réclamant professionnels de la poésie, s’éclipsant devant les prétentieux du genre elle est quant à elle amateur très distingué
Qu’elle chante l’amour ou la liberté, elle sait créer le langage qui peut exprimer les plus les plus intimes et insaisissables nuances du sentiment ? Sans fuir les lieux communsde la poésie( le conseil de rainer maria rilk à gabos n’était pas fiable) elle redonne aux lieux communs force et spontanéité.

Un de ses poèmes
Au restaurant chinois
J’ai rencontré, par hasard
La fleur que j’ai
Tant attendue
Je lui ai évacué une chaise dans mon cœur
Elle a vacillé
Entre mes doigts
Et la ligne de la mort
Nonchalante, elle
S’est ensommeillée au creux de ma paume
Son parfum a exhalé
Mon sac à main.

http://www.jehat.com/Jehaat/Fr/Poets/Aicha-Bassri.htm

*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*
Aziza Rahmouni.
Un poème est une image de vie
avatar
Admin

Nombre de messages : 6583
loisirs : peinture/dessin/lecture/et bien d\'autres....
Humeur : joyeuse, le plus souvent.
Date d'inscription : 10/01/2008

http://souzsoleil.sosblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Confession : Aicha Bassri/ massaat

Message par Admin le Mar 9 Nov - 22:03

Confession : Aicha Bassri

En un moment de désespérance
Je t’ai ouvert une fenêtre-confession
Je t’ai dis :
Touche cette plaie,
Mets ton âme,
Baume
Sur les plaies de la mémoire…
En un instant de faiblesse
J’ai incommodé la fleur de girofle pour toi
Il a plu de toi des larmes.
Est-ce de chagrin sur la fleur ?
Est-ce la lie du nectar dans le verre,
Qui a réveillé la nostalgie ?
Qu’est ce qui a fait pleuvoir ta larme ?
Est-ce ce poème ?
La mémoire ?
La mélodie… ?
Le voyant a eu raison :
Notre ciel est bas
Notre nuit est ténèbres.
Nos ombres, tranchées au rêve
Et a chaque fois qu’on prépare les lèvres
À la confession,
S’échappe de nous, les paroles.
Le voyant n’a pas eu raison,
Ce rêve est à nous,
Alors comment est le péché ?
Tu es jaloux,
De la noirceur de l’encre
Du bleu de la mer
Toi, qu’une fleur de lys éphémère
Enflamme !
Suis fatiguée…
Mes nuits sont fatiguées
Alors, tend moi ta main
Pour que je ne meurs pas injustement,
Sur l’autre rive de la nuit.
*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*
Traduction Aziza Rahmouni

*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*
Aziza Rahmouni.
Un poème est une image de vie
avatar
Admin

Nombre de messages : 6583
loisirs : peinture/dessin/lecture/et bien d\'autres....
Humeur : joyeuse, le plus souvent.
Date d'inscription : 10/01/2008

http://souzsoleil.sosblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme réaliste - Aicha Bassri.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum