Anas Filali

Aller en bas

Anas Filali

Message par Admin le Ven 6 Aoû - 20:13

Anas Filali


Aucune chance pour les intrus

“ Mon dieu qui pourrait-je autre que la peur que les autres éprouvent pour moi”
Jean Paul Sartre

Quand passent les greniers
Et que les cendres fleurissent
A travers les nuages
Mon éclat gravit
Dans des linceuls en miroirs
Et en neige noirâtre
Ainsi migrent ….
Les fêlures des corbeaux
Et l’eau diluée de parfum
Chevauchant les montagnes
Et les ravins des tempêtes
Je dis à la forêt:
Aucune chance pour les intrus
Aspirant à me joindre
dans mon horizon
Car mon ciel est haut…..

Le rapatrié
Ô étoile
Aux confins de l’exil
Cherche ton âme
Entre tes manuscrits
Avec l’ancien rythme


*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*
Aziza Rahmouni.
Un poème est une image de vie
Admin
Admin

Nombre de messages : 6610
loisirs : peinture/dessin/lecture/et bien d\'autres....
Humeur : joyeuse, le plus souvent.
Date d'inscription : 10/01/2008

http://souzsoleil.sosblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Biographie: Anas Filali

Message par Admin le Ven 6 Aoû - 20:14

Biographie:
Anas Filali
Anas Filali,

poète marocain, naquit le 23 Novembre 1986 à Ksar El Kébir, au Nord du
Maroc. Issu d’une famille conservatrice, il poursuivit ses études
primaires et secondaires dans sa ville natale avant de regagner la ville
de Tétouan où il poursuivit ses études universitaire qui furent
couronné par l’obtention d’un diplôme d’études générales dans la faculté
de lettres et des sciences humaine de l’université Abdelmalek Essaadi .

Il participa à l’organisation d’une campagne de graffitis et des
fresques muraux à l’intérieur de la ville à un âge qui ne dépassait pas
les huit printemps, et participa aussi à diverses activités et colloques
locaux et nationaux au Maroc.
La remarque primordiale qu’on doit
faire porte sur les débuts précoces dans le parcours créatif d’Anas
Filali, lesquels ne furent pas fortuits car le créateur éprouva très tôt
une passion pour le théâtre, les arts plastiques, le scoutisme et la
poésie. Ainsi, il mit à profit des lectures des textes poétiques
figurant au programme. Durant ses études primaires, il découvrit les
poètes pré-islamiques comme Antara, Al Khansaa et ceux post-islamiques
comme El Moutanabi , et Abou Nouass. Au gré de leurs textes, il se
passionna pour la littérature et s’imprégna par la suite de la lecture
raffinée à la bibliothèque municipale qu’il fréquenta chaque fois que
l’opportunité de son troisième temps le lui permettait. Dans les rayons
de cette bibliothèque, il fut captivé par la beauté et la musicalité des
textes poétiques contemporains.

Très tôt, il tenta d’écrire la
poésie traditionnelle et réussit dans nombre de poèmes. Malgré cela, ces
écrits n’atteignaient pas le niveau des grands poètes traditionnels de
la période pré-islamique [dite en Arabe : «El Jahilia »]. Ce qui le
poussa, en fin de compte, à embrasser le monde de la poésie
contemporaine qui ne tarda pas à le séduire, et même à l’ensorceler
durant la période de ses études secondaires. C’est ainsi qu’il publia
très jeune des textes, avant de travailler comme correspondant, délégué
et rédacteur dans plusieurs journaux marocains.
Il publia ses
premiers poèmes et ses essaies et articles au début du troisième
millénaire dans les périodiques culturelles orientales et
internationales pendant une longue durée avant de s'atterrir dans
journaux marocains comme “ “al munaataf attakhafi” ; “al itihad al
ichtiraki”, «al intifadha” ; “la ligne rouge”, “la vie nordique’ et les
périodiques culturelles arabes comme ‘akhbar al watan”,”al arab al
yaoum” jordanienne , “Al Zaman” Londonienne, ”Al Arab” Londonienne,
”Saout bakhdida” irakienne ; ”Al Manara” iraquienne ; “Al Mouhajir”
australienne et “Al Diouan” et ”Al Dostour” jordaniennes … et nombres de
tribunes médiatique en papier et électronique.
Le poète a participé
aussi à de nombreux conférences, congrés et rencontres littéraires et
culturelles à travers le Maroc. Ce qui l’a aidé à accumuler une
expérience qui lui a permis de participer à l’organisation du festival
de la créativité universitaire a Tétouan et au Nord du Maroc en hommage
au poète défunt Mohammed al Khamar El Ganouni avec le concours des
élites de sa ville natales Ksar el Kebir.
Anas Filali participa à
plusieurs activités et rencontres poétiques dans tous le territoire du
royaume et dernièrement il a participé à la rencontre poétique et
culturelle dédiée a Jean Genet avec le concours de divers grands poètes
marocains qui l’ont certes influencé.
Cette grande rencontre
poétique fut couronnée par son ouverture sur de nouvelles issues de
recherche et de création poétique et littéraire, entre autres, le plus
important était la publication de ses poèmes dans d’autres tribunes
médiatiques et journaux marocains avant d’être publié par les journaux
arabes et internationaux . C’est ainsi que son comportement fut
métamorphosé ainsi que son parcours et son ambition poétique qui était à
la hauteur de ce qu’il espérait lorsqu’il a dévoilé l’esquisse de ses
oeuvres poétique dans les rencontres poétiques et arabes et dont les
participants n’ont pas tardé à exprimer leur joie et leur fascination
chaque fois de suite à travers les divers commentaires sur ses oeuvres
publiés dans les journaux et les suppléments littéraires des tribunes
arabes et marocains ce qui l’encouragea plus à poursuivre sa création
transparente et innovatrice que ses lecteurs et ses admirateurs dans
tout le monde arabe se sont trouvé d’ores et déjà habitué à son style et
à ses poèmes, surtout ceux qui l’ont côtoyé dans la cité universitaire
de la ville de Tétouan et ses contacts directs avec les chercheurs et
les poètes arabe déjà célèbres au niveau international et qui ont
participé d’une façon drastique dans les changements radicaux dans son
parcours créatif .
Anas Filali dispose d’une formation académique solide dans l’Histoire et la civilisation.
• Le poète a obtenu les certificats supérieurs suivants :

Diplôme d’études universitaires générales, spécialité Histoire et
civilisation. Il est entrain de préparer sa licence dans l’université
Abdelmalek Essaadi Faculté des lettres et des sciences humaines Tétouan,
Maroc.
• Diplôme des cours estivales de l’université Abdelmalek
Essaadi à Tétouan [Maroc] en partenariat avec l’université Andalusia
international [Espagne].
Ses oeuvres poétiques lui ont permis de recueillir les prix qui suivent:
- Prix des élèves poètes de Ksar el Kébir année 2006 [Maroc].
- Prix du club des anciens étudiants de la cite universitaires de Tétouan année 2007 [Maroc].
-
Prix de la création littéraire Premier prix catégorie de langue Arabe
dans l’université Abdelmalek Essaadi faculté des lettres et des sciences
humaines de Tétouan année 2009 [Maroc].
- Prix littéraire international Naji El Naaman année 2009 [Liban].
Et exerce aussi les postes qui suivent :
Correspondant et rédacteur de la revue Al Manar el Makdisia [Palestine]
Correspondant et rédacteur du quotidien Al Hayat Al Chamalia [Maroc]
Correspondant du quotidien Al-Intifada [Maroc]

• Membre d’honneur de la maison de culture et d’édition Naji Naaman [Liban]
• Président du club espace des étudiants créateurs de la cité universitaire de Tétouan .

Directeur et fondateur de la rencontre du poète défunt Mohamed el
Khamar El Guennouni de la création universitaire à Tétouan Maroc.
• Membre du conseil international des amis de la langue arabe.
• Membre de « Poètes du Monde » [Chili].
• Membre de l’organisation “Mille poètes” [France].
• Membre du groupement “ Poètes sans frontières”.
• Membre de la rencontre des hommes de lettres et de créateurs arabes.
• Membre du bureau exécutif de l’union des homes de lettres et des intellectuels du monde arabe.
• Membre de la rencontre Najdia arabe.
• Président du club de l’information et de la communication de l’association Opidum Novom de Ksar El Kebir.
• Membre de l’association marocaine des droits de l’homme.
• Membre de l’institution Al Manara Al Maqdissia [Palestine]
Possédant plusieurs recueils de poèmes prêt a la publication comme:
Recueil intitulé “ Aucune chance pour les intrus”
Recueil intitule “ marcher à coté des étrangers.
Mais
ce qui fut observé dans le parcours créative de Anas Filali dans ses
débuts c’était les fluctuations qui témoignaient contre lui et qui
furent développés rapidement de la densité à la qualité et ceci est dû
premièrement au grand encouragement de la part de ses amis de la cité
universitaire quand ils l’obligeait à faire des lectures de poésie
durant les soirées dédiée à la poésie et aussi les encouragement a
l’intérieur même de l’enceinte de l’université et l’encouragement de la
part des hommes de lettres et des poètes et de la plupart des pays
arabes qui ne cessait de l’inciter pour plus de création et les
fluctuations étaient une marque de réussite. Ce que confirma les études
analysant ses manuscrits.

*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*
Aziza Rahmouni.
Un poème est une image de vie
Admin
Admin

Nombre de messages : 6610
loisirs : peinture/dessin/lecture/et bien d\'autres....
Humeur : joyeuse, le plus souvent.
Date d'inscription : 10/01/2008

http://souzsoleil.sosblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anas Filali

Message par sandrine jillou le Ven 13 Aoû - 12:12

belle poésie.
sandrine jillou
sandrine jillou

Nombre de messages : 1700
loisirs : écrire, courir, vélo.
Date d'inscription : 08/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anas Filali

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum