ELLE CROYAIT QUE ...

Aller en bas

ELLE CROYAIT QUE ...

Message par kimannzo le Mer 23 Sep - 3:55

Elle croyait que l'on pouvait mourir d'amour sous le soleil....elle croyait aussi qu'elle était inutile au milieu de ce monde..qu'il fallait vivre, simplement vivre sans éclat, penser au lendemain, se contenter de jongler avec ses mots - comme l'enfant qui ne se sépare pas de son doudou -, et s'offrir des plaisirs tout bêtes faits de rimes et de prose, de rêves et de chansons !

Le jour succédait à la nuit tout inondé d'azur et de soleil et cela lui suffisait à sentir son coeur léger, comme un pétale de rose qui se détache sous l'effet d'une brise bienfaisante !

Elle faisait germer des mots qu'elle "balançait" ensuite d'une plume gorgée de trouvailles, afin qu'ils aillent nourrir l'esprit de ceux qui les glânaient !

Elle croyait enchanter le monde ou , au contraire, elle se voyait bête - elle l'était plus...elle l'était moins ! - mais elle ne cherchait plus à savoir qui l'aimait ou non.

Elle croyait que les souvenirs étaient des béquilles pour l'aider à rester debout jusqu'à la fin de sa vie et elle revenait souvent à son premier émoi : un regard, rien qu'un regard !
deux coeurs s'étaient reconnus...pas un mot : leurs yeux avaient tout dit, et ce jour-là, elle crut qu'une fée avait surgi des ondes et l'avait contrainte au sourire !

Elle pensait qu'il ne fallait pas se séparer de ses béquilles qui retiennent les plus belles
histoires, les plus merveilleux échanges...

Elle, tantôt sûre d'elle, tantôt effacée, prête à se terrer pour ne plus être, vivait en tirant chaque fois un peu plus sur le chariot de son existence, bondé d'évènements qui feraient bien un jour le sujet d'un livre !

Elle n'oubliait pas ce père , présent-absent, sévère, silencieux...pater familias efficace, dont elle n'avait pas pu ou su retenir l'amour ! elle se disait qu'il n'avait pas du l'aimer, pas supportée...pas acceptée...pas...pas .....papa .....et elle chantait, le jour de sa mort prémâturée.....lui : 52 ans..elle : 17 ...et toute la culpabilité d'exister !
Toutes les nuits furent propices aux reflexions jusqu'alors !

La voix de sa mère, les moments passés ensemble, la vie de sa mère ! douloureux, le fait de se dire : " elle n'est plus là ! " .

Finalement, elle se raccrochait à toutes sortes d'amours, d'amitiés, sans savoir ...avec une stupide naïveté, fragile ou sensible aux critiques, dussent-elles s'avérer positives pour guérir d'un mal-être sous-jacent !

Aujourd'hui, elle donne et elle reçoit aussi, elle partage et elle aime ... Elle se sent bien...elle éduque, transmet le sens des valeurs..des siennes, certes.. celles qu'elles croient utiles dans cette société où le mal aurait vite fait d'agir !

Toujours sourire ...quelque soit l'état du coeur .


kimannzo [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
kimannzo

Nombre de messages : 898
loisirs : ecriture; équitation;jogging
Humeur : dynamique...
Date d'inscription : 27/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELLE CROYAIT QUE ...

Message par sarah le Mer 23 Sep - 12:41

kimannzo a écrit:Elle croyait que l'on pouvait mourir d'amour sous le soleil....elle croyait aussi qu'elle était inutile au milieu de ce monde..qu'il fallait vivre, simplement vivre sans éclat, penser au lendemain, se contenter de jongler avec ses mots - comme l'enfant qui ne se sépare pas de son doudou -, et s'offrir des plaisirs tout bêtes faits de rimes et de prose, de rêves et de chansons !

Le jour succédait à la nuit tout inondé d'azur et de soleil et cela lui suffisait à sentir son coeur léger, comme un pétale de rose qui se détache sous l'effet d'une brise bienfaisante !

Elle faisait germer des mots qu'elle "balançait" ensuite d'une plume gorgée de trouvailles, afin qu'ils aillent nourrir l'esprit de ceux qui les glânaient !

Elle croyait enchanter le monde ou , au contraire, elle se voyait bête - elle l'était plus...elle l'était moins ! - mais elle ne cherchait plus à savoir qui l'aimait ou non.

Elle croyait que les souvenirs étaient des béquilles pour l'aider à rester debout jusqu'à la fin de sa vie et elle revenait souvent à son premier émoi : un regard, rien qu'un regard !
deux coeurs s'étaient reconnus...pas un mot : leurs yeux avaient tout dit, et ce jour-là, elle crut qu'une fée avait surgi des ondes et l'avait contrainte au sourire !

Elle pensait qu'il ne fallait pas se séparer de ses béquilles qui retiennent les plus belles
histoires, les plus merveilleux échanges...

Elle, tantôt sûre d'elle, tantôt effacée, prête à se terrer pour ne plus être, vivait en tirant chaque fois un peu plus sur le chariot de son existence, bondé d'évènements qui feraient bien un jour le sujet d'un livre !

Elle n'oubliait pas ce père , présent-absent, sévère, silencieux...pater familias efficace, dont elle n'avait pas pu ou su retenir l'amour ! elle se disait qu'il n'avait pas du l'aimer, pas supportée...pas acceptée...pas...pas .....papa .....et elle chantait, le jour de sa mort prémâturée.....lui : 52 ans..elle : 17 ...et toute la culpabilité d'exister !
Toutes les nuits furent propices aux reflexions jusqu'alors !

La voix de sa mère, les moments passés ensemble, la vie de sa mère ! douloureux, le fait de se dire : " elle n'est plus là ! " .

Finalement, elle se raccrochait à toutes sortes d'amours, d'amitiés, sans savoir ...avec une stupide naïveté, fragile ou sensible aux critiques, dussent-elles s'avérer positives pour guérir d'un mal-être sous-jacent !

Aujourd'hui, elle donne et elle reçoit aussi, elle partage et elle aime ... Elle se sent bien...elle éduque, transmet le sens des valeurs..des siennes, certes.. celles qu'elles croient utiles dans cette société où le mal aurait vite fait d'agir !

Toujours sourire ...quelque soit l'état du coeur .


kimannzo [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Toujours sourire ...quelque soit l'état du coeur ".
J'aime cette note positive rassurante!
avatar
sarah

Nombre de messages : 2022
Date d'inscription : 12/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELLE CROYAIT QUE ...

Message par firdaws le Dim 27 Sep - 21:58

Elle a fait du chemin pour devenir mûre et sage....... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
firdaws

Nombre de messages : 930
Humeur : joie de vie !
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELLE CROYAIT QUE ...

Message par sarah le Lun 14 Déc - 8:36

Retour sur ce texte parfait écrit à l'imparfait!
avatar
sarah

Nombre de messages : 2022
Date d'inscription : 12/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELLE CROYAIT QUE ...

Message par roby le Mar 18 Mai - 21:05

kimannzo a écrit:Elle croyait que l'on pouvait mourir d'amour sous le soleil....elle croyait aussi qu'elle était inutile au milieu de ce monde..qu'il fallait vivre, simplement vivre sans éclat, penser au lendemain, se contenter de jongler avec ses mots - comme l'enfant qui ne se sépare pas de son doudou -, et s'offrir des plaisirs tout bêtes faits de rimes et de prose, de rêves et de chansons !

Le jour succédait à la nuit tout inondé d'azur et de soleil et cela lui suffisait à sentir son coeur léger, comme un pétale de rose qui se détache sous l'effet d'une brise bienfaisante !

Elle faisait germer des mots qu'elle "balançait" ensuite d'une plume gorgée de trouvailles, afin qu'ils aillent nourrir l'esprit de ceux qui les glânaient !

Elle croyait enchanter le monde ou , au contraire, elle se voyait bête - elle l'était plus...elle l'était moins ! - mais elle ne cherchait plus à savoir qui l'aimait ou non.

Elle croyait que les souvenirs étaient des béquilles pour l'aider à rester debout jusqu'à la fin de sa vie et elle revenait souvent à son premier émoi : un regard, rien qu'un regard !
deux coeurs s'étaient reconnus...pas un mot : leurs yeux avaient tout dit, et ce jour-là, elle crut qu'une fée avait surgi des ondes et l'avait contrainte au sourire !

Elle pensait qu'il ne fallait pas se séparer de ses béquilles qui retiennent les plus belles
histoires, les plus merveilleux échanges...

Elle, tantôt sûre d'elle, tantôt effacée, prête à se terrer pour ne plus être, vivait en tirant chaque fois un peu plus sur le chariot de son existence, bondé d'évènements qui feraient bien un jour le sujet d'un livre !

Elle n'oubliait pas ce père , présent-absent, sévère, silencieux...pater familias efficace, dont elle n'avait pas pu ou su retenir l'amour ! elle se disait qu'il n'avait pas du l'aimer, pas supportée...pas acceptée...pas...pas .....papa .....et elle chantait, le jour de sa mort prémâturée.....lui : 52 ans..elle : 17 ...et toute la culpabilité d'exister !
Toutes les nuits furent propices aux reflexions jusqu'alors !

La voix de sa mère, les moments passés ensemble, la vie de sa mère ! douloureux, le fait de se dire : " elle n'est plus là ! " .

Finalement, elle se raccrochait à toutes sortes d'amours, d'amitiés, sans savoir ...avec une stupide naïveté, fragile ou sensible aux critiques, dussent-elles s'avérer positives pour guérir d'un mal-être sous-jacent !

Aujourd'hui, elle donne et elle reçoit aussi, elle partage et elle aime ... Elle se sent bien...elle éduque, transmet le sens des valeurs..des siennes, certes.. celles qu'elles croient utiles dans cette société où le mal aurait vite fait d'agir !

Toujours sourire ...quelque soit l'état du coeur .


kimannzo [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Superbe lecture, joe, j'aime te relire
j'aime ces mots qui finissent en beauté le poème:
Toujours sourire ...quelque soit l'état du coeur .
avatar
roby

Nombre de messages : 1357
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELLE CROYAIT QUE ...

Message par cristopher-cris le Lun 8 Aoû - 14:01

kim-joe
avatar
cristopher-cris

Nombre de messages : 2748
loisirs : lecture, voyage
Date d'inscription : 18/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: ELLE CROYAIT QUE ...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum