Le cerf ey le rebard (Fable)

Aller en bas

Le cerf ey le rebard (Fable)

Message par tikalo le Dim 14 Oct - 16:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Cerf et le Renard
¤
Depuis grand temps Sir renard vivait affamé
Son métier trop désuet ne le nourrissait plus
Il était envieux de l’opulence de tous ces repus
Ces amis de la forêt qui ne voulaient l’assister
¤
Il se décida de changer de métier ; Sa ruse saurait
Se trouvant mille maladies visita mille médecins
Pour prendre avis de soins à prodiguer malsain
Puis s’en fut par les pistes en quête d’une vie dorée
¤
Il rencontra en chemin Dame Lièvre et l’entreprit :
« Qu’avez-vous ! Vous me semblez de fade mine
Vous vous devez de vous soigner, j’ai grande estime
Donnez-moi quelques légumes contre ce remède si…»
¤
Au loin il croisa Dame Belette et ses potelés enfants
- Vos enfants sont bien affaiblis, il leur faudrait un plus
Pour assister leur croissance je conseille un bon surplus
Il en sera fait contre quelques proies me nourrissant
¤
Le blaireau s’affairant à construire son nouveau terrier
Fut interpellé en ces termes : - -os reins risque gros
De creuser dans cette position; votre santé! S’en est trop!
Construisez-moi un terrier et du remède vous soulagerez
¤
Dans toute la contrée le Renard se construit une notoriété
La foule ne faisait plus appel qu’a ses dévoués soins
Il suffoquait sur l’opulence des profits de son besoin
Oubliant les jours tristes où le pourchassait son anxiété
¤
Au fond de la forêt Sir Cerf docteur de bonne médecine
Subissait quiet la perte des consultations de ses malades
Au profit de ce Renard malhonnête et fort en sa battade
Qui ne donnait soin qu’à ses grandes vacances andines
¤
Le Sieur Renard un soir d’hiver fut pris d’un grand malaise
Il fut fait appel au Sir Cerf, médecin patenté de son état
Celui-ci en profita pour piéger la fausseté du savoir béat
De ce médecin clandestin aux remèdes contrefait d’aise
¤
Le bon médecin propagea dans la contrée que l’on voulait
Attenté à la vie de Sir Renard pour avoir trop mal soigné
La femme d’un de ses patients avéré et voulait se venger
Un poison lui serait versé dans une potion à ingurgiter
¤
Sir Renard pris connaissance de la rumeur se répandant
Aussi, lorsque Sir cerf vint à sa demeure, pour le soigner
Il fut très attentif, à ce dont t’on lui faisait de jour avaler
De cachets il prit ne se souciant plus de sa méfiance
¤
Puis un jour Sir Cerf fit venir la foule chez cet imposteur
Qui se disait médecin et calme l’entreprit en ces termes :
-Vous le Renard rusé, pour vous sauver, boirez vous ferme
Ce breuvage que vous avez concocté dans votre vil labeur
¤
Le Renard pris peur, pensa que son remède fut mortel en soi
Il regarda docteur Cerf et l’implora :- Je ne crois que ma potion
Soit potion à me guérir, elle n’est faîtes de rien, d’une action
Trop malhonnête pour rendre la bonne santé à qui, que se soit
¤
Le charlatan fut enfin découvert à sa propre mauvaise science
Le traitement jamais il n’y eu qu’en la foi d’une construite volonté
De vouloir guérir sans aucun autre artifice que la sage prodigalité
De votre conscience pour vous assurer une meilleure confiance
¤
Si vous rencontrez un jour, ce faiseur de bonne santé, évitez le
Il ne s’en prendra qu’à l’appât du bon gain, vous laissant échoir
Au malaise de votre souffrance morale pour mieux entrevoir
Le profit inestimable que vous représentez à son pébule
ƒC
avatar
tikalo

Nombre de messages : 928
loisirs : Ecriture, peinture, magie
Humeur : joie de vivvre, calme et douceur
Date d'inscription : 14/01/2010

http://www.bouquets-de-poêsies-.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum