Les peaux cédées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les peaux cédées

Message par ressilap le Mer 11 Mai - 9:57


Oui je suis d'accord.

Utiliser le titre d'un roman en 3 Tomes ( de Savoie) de Dostoïevski est frelaté, bas, digne d'un incontinent de la matière grise, juste dans l'incapacité intellectuelle, neuronale, de création, de montage, d'un humble serviteur qui est moi même. C'est prétentieux je vous l'accorde (de piano )

M'enfin il y a peut du Dostoïevski en moi, comment voulez vous que je le sache, et que vous puissiez le savoir, ni vous en rendre compte.C'est phénoménal, vous ne me connaissez pas, ni moi d'ailleurs, je parle de vous. Ah pardon vous ne me suivez pas ou plus, moi non plus je ne vous connais pas. Voilà qui est dit.

J'ai 59 ans, avec l'âge je crains. Non pas je sois à craindre ou que je sois "craignos" en parlé de rue. Non, il y a des peaux sèches, les vieilles peaux, celles du braconnage, les peaux tirés, les potirons, les poltrons (la je rigole)
Devrais je me faire tirer, je vous passe l’expression que j'imagine sous votre crâne, et votre sourire niai ou encore porcin. Non pas pas tirer en ce sens là. Devrais je me faire tirer la peau comme ces vieux beaux (et ça rime en plus) ou ces vieilles belles, non pas vieilles bielles, nous ne sommes pas en mécanique même quantique. Non mais, suivez que diantre ! Et donc prendre le risque, oui le mot n'est pas trop fort, le risque, oui je l'avoue, voir ma peau craquer. Quoi ? je serais idiot ? Regardez les une fois tirés (sourire niai ) regardez les yeux grands ouverts, tout comme la bouche d'ailleurs. Non ils ne regardent pas, ils ne sourient pas, plus. Ils évitent la peau cédée, la peau craquée, les tiraillements, les tirailleurs (elle est ciblée) Ils dorment éveillés. Ils nagent en buvant ou nous les croyons possédés. Et bien non. Ils seront des peaux cédés.

Des peaux cédées à peu de frais. Cela jette un froid, je le concède. Mais enfin imaginez vers 60 ans, un vieux beau (ou laid d'ailleurs on s'en fou) Donc imaginez, si, si, vous le pouvez, vers 60 ans sur une Harley (c'est la mode) Imaginez les yeux grands ouverts (mais non pas les vôtres les leurs) les larmes s'égouttant (et non dégoûtant) dans le flux des alizés venteuses de cette belle bécane. Oui je parle de la moto. Et ces mouches, pucerons, volatils de toutes sortes entrer comme dans un four, dans cette graaande bouche ouverte par les traits tirés. Cette bouche aux traits ricanant, et ces dents noircies par les cadavres de ces pauvres insectes qui n'ont rien demandés à personne. Oui imaginez.

Et bien non, je resterai avec mon goitre, au risque d'entrer dans un cloître, mais je serais ni peau tirée, ni possédé.....sauf possédé par ma connerie :)
avatar
ressilap

Nombre de messages : 497
loisirs : muscu, lecture, vtt, marche, ...
Humeur : pas trop mâle (sourire)
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum