Les citations de Jean-Paul Sartre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les citations de Jean-Paul Sartre

Message par Admin le Dim 31 Mai - 19:33

Jean-Paul Sartre est le philosophe français le plus lu et le plus commenté dans le monde. Fondateur de l’existentialisme, son œuvre prend pied chez Kierkegaard, Heidegger et Husserl principalement.

Auteur de théâtre, de roman et de manifestes politiques, la diversité de son œuvre, alliée à l’aridité de sa terminologie, rendent sa philosophie complexe à appréhender. Voici quelques citations pour saisir l’essentiel de sa philosophie :


Sartre et l’existence :
– “L’existence précède l’essence“

– “On meurt toujours trop tôt – ou trop tard. Et cependant la vie est là, terminée. Tu n’es rien d’autre que ta vie”

– “Qu’est-ce qu’exister ? Se boire sans soif”

– “L’existence précède l’essence. Cela signifie que l’homme existe d’abord, se rencontre, surgit dans le monde, et qu’il se définit ensuite”

Sartre et la liberté :
– “L’homme est condamné à être libre“

– “L’angoisse est le vertige de la liberté”

– “Seuls les actes décident de ce qu’on a voulu”

– “On peut toujours faire quelque chose de ce qu’on a fait de nous”

– “Ne pas choisir, c’est encore choisir”

– “L’homme n’est rien d’autre que ce qu’il se fait”

– “Choix et conscience sont une seule et même chose”

– “Chaque homme doit inventer son chemin”

– “En fait, nous sommes une liberté qui choisit, mais nous ne choisissons pas d’être libres : nous sommes condamnés à la liberté”

– “Je construis l’universel en me choisissant; je le construis en comprenant le projet de tout autre homme, de quelque époque qu’il soit”

– “Etre condamné à être libre, cela signifie qu’on ne saurait trouver à ma liberté d’autres limites qu’elle-même”

– “C’est dans l’échec que l’on doit agir”

– “Agir, c’est modifier la figure du monde”

Sartre et la conscience :
– “Etre une conscience c’est s’éclater vers le monde”

– “La conscience se constitue elle-même en même temps qu’elle se constitue comme conscience de l’autre”

– “La conscience est en réalité une conscience de conscience, car pour être conscience du monde; la conscience doit aussi être conscience d’elle-même”

Sartre et autrui :
– “Alors, c’est ça l’enfer. Je n’aurais jamais cru… Vous vous rappelez: le soufre, le bûcher, le gril… Ah! quelle plaisanterie. Pas besoin de gril : l’enfer, c’est les Autres”

– “Autrui, c’est ce moi qui n’est pas moi”

– “Je ne constitue pas autrui, je le rencontre”

– “Ma chute originelle, c’est l’existence d’autrui”

– “Le conflit est le sens originel du Pour-Autrui”

– “Ainsi, autrui est d’abord pour moi l’être pour qui je suis objet”

– “Ma chute originelle, c’est l’existence de l’autre”

– “On me voit donc je suis”

– “Le Pour-Soi est toujours aussi un Pour-Autrui”

– “Il n’y a d’oppression que d’une liberté par une liberté”

– “Un homme peut toujours faire quelque chose de ce qu’on a fait de lui”

Sartre et le corps :
– “Le corps n’est pas uni à la conscience, il est tout entier psychique”

– “Le corps est un Pour-Soi, et non un En-Soi dans le Pour-Soi”

– “La conscience existe dans son corps”

Sartre et l’amour :
– “Aimer est, dans son essence, le projet de se faire aimer”

– “Un amour, une carrière, une révolution : autant d’entreprises que l’on commence en ignorant leur issue”

– “C’est là le fond de la joie d’amour, lorsqu’elle existe: nous sentir justifiés d’exister”

– “Aimer est le projet de se faire aimer”

– “L’idéal de l’entreprise amoureuse est la liberté aliénée : chacun veut que la liberté de l’autre s’aliène”

– “Ma tentative originelle pour me saisir de la subjectivité libre de l’autre à travers son objectité pour moi est le désir sexuel”

– “L’être qui désire, c’est la conscience se faisant corps”

– “Le désir s’exprime par la caresse comme la pensée par le langage”

– “Le plaisir est la mort et l’échec du désir”

– “La maternité est la possibilité ontologique de la fraternité”

Sartre, la violence et la guerre :
– “La violence n’est pas un moyen parmi d’autres d’atteindre la fin, mais le choix délibéré d’atteindre la fin par n’importe quel moyen”

– “A moitié victime, à moitié complice, comme tout le monde”

– “La guerre, on ne la fait pas : c’est elle qui nous fait”

– “Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent”

Sartre, Dieu et l’athéisme :
– “Dieu est mort, mais l’homme n’est pas, pour autant, devenu athée. Ce silence du transcendant, joint à la permanence du besoin religieux chez l’homme moderne, voilà la grande affaire aujourd’hui comme hier”

– “L’absence de Dieu n’est pas la fermeture, c’est ouverture sur l’infini”

– “Dieu, c’est la solitude des hommes… Si Dieu existe, l’homme est néant”

*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*
Aziza Rahmouni.
Un poème est une image de vie
avatar
Admin

Nombre de messages : 6313
loisirs : peinture/dessin/lecture/et bien d\'autres....
Humeur : joyeuse, le plus souvent.
Date d'inscription : 10/01/2008

http://souzsoleil.sosblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum