L'amour au clair de lune ( motschuchotes/ hami)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'amour au clair de lune ( motschuchotes/ hami)

Message par motschuchotes le Dim 25 Jan - 19:08



Ce soir, il y a un magnifique clair de lune
Qui inonde la chambre de sa lueur argentée
Une claire obscurité, sur le corps de ma brune
S'étend telle une blanche couverture brodée.
Pour mieux observer cette nocturne beauté
Je me lève doucement, sur la pointe des pieds
Et sans faire de bruit, je fais le tour du lit
Pour épier son visage et l'ourlet de sa bouche
Sent-elle mon regard ou elle rêves et souris
je contemple ce trésor qui dort dans ma couche.

Et l'envie me prend de doucement le caresser
L'ébène de ses cheveux glisse entre mes doigts
J'embrasse et mordille le lobe de l'oreille
Elle soupire, j'ai peur que mon geste ne la réveille
Je remonte le drap pour qu’elle ne prenne froid
Je dépose un bisou léger sur chacun de ses yeux
Et un poutou mutin sur le bout de son nez
Ses lèvres entrouvertes me rendent fiévreux
Elles sont une invite pour un baiser passionné
Il faut que je les évite ou mon plan sera gâché.

Je caresse sa joue et descend dans le cou
Puis, sur sa gorge, j'ose la langue, glisser
Goulument jusqu'entre ses beaux mamelons
Ses seins se redressent, et durcissent les tétons
J’apprécie leur fermeté, leur rondeur, leur parfum
De cette belle peau d'ambre j'en hume les embruns
Je m'étends en tendres sur son joli ventre
Un baiser moelleux pour chaque grain de beauté
Je m'approche doucement de l'endroit le plus tendre:
Un joli carré de belle toison, par sa jambe, caché
Splendeur de sa féminité, berceau de mes désirs.

Je cajole l'entrejambe, elle soupire et s'étire
Libérant ainsi le doux objet de ma tentation
Je respire l'essence de son bouton de rose
Le suce, l'agace et recommence l'action
Je bois à sa source cette liqueur onctueuse.
Plus enivrante que le plus capiteux des vins
Des doigts et de la langue, ses doux recoins
J'explore, agace, tâte, caresse tout en douceur
Sa respiration s'accélère, ses reins se cambrent
Elle t'étend, se donnes, entière, avec ardeur
Ses gémissements emplissent la chambre.

Puis soudain, elle se redresse et m'empoigne
Et d'un fougueux baiser, elle se glisse sur moi
Mon adorable amazone part en campagne
Chevauchant hardiment le corps de son roi.
Je parcours des mains ses veloutés vallons
Elle en frissonne et accélère ses mouvements
Je retiens sa croupe pour être au diapason
Sa bouche et son regard deviennent brulants
Nos corps tourmentés se mêlent de sueur
Nos lèvres s'écrasent et nos langues s’emmêlent
Je la sens raidir et retiens, encore mon ardeur
Puis, dans un soupir de délice, nos sens s'apaisent.

Ses yeux noisette pétillent de joie et de bonheur
Comblée, elle reste lascivement couchée sur mon ventre
Elle me bise gentiment, mais elle a une moue de douleur
Je passe mes mains sur son dos pour pouvoir le détendre
Et retirer de ce merveilleux corps cette atroce souffrance
Elle sourit émerveillée car le mal s'est envolé à l'instant
Elle ferme les yeux glissant dans une douce somnolence.
Je l'embrasse doucement et la regarde enfin s'endormir
La serrant fort à moi, je caresse ses cheveux tendrement
Mon amour, ma flamme, mon rêve d'avenir.[/center]
avatar
motschuchotes

Nombre de messages : 296
loisirs : randonnee,billard cuisine exposition cinema lecture
Humeur : egale a elle meme parfois reveuse
Date d'inscription : 25/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour au clair de lune ( motschuchotes/ hami)

Message par motschuchotes le Dim 25 Jan - 19:09

L'amour au clair de lune (marilyn/hami)

Ce soir, il y a un magnifique clair de lune
Qui inonde la chambre de sa lueur argentée
Une claire obscurité, sur le corps de ma brune
S'étend telle une blanche couverture brodée.
Pour mieux observer cette nocturne beauté
Je me lève doucement, sur la pointe des pieds
Et sans faire de bruit, je fais le tour du lit
Pour épier son visage et l'ourlet de sa bouche
Sent-elle mon regard ou elle rêves et souris
je contemple ce trésor qui dort dans ma couche.

Et l'envie me prend de doucement le caresser
L'ébène de ses cheveux glisse entre mes doigts
J'embrasse et mordille le lobe de l'oreille
Elle soupire, j'ai peur que mon geste ne la réveille
Je remonte le drap pour qu’elle ne prenne froid
Je dépose un bisou léger sur chacun de ses yeux
Et un poutou mutin sur le bout de son nez
Ses lèvres entrouvertes me rendent fiévreux
Elles sont une invite pour un baiser passionné
Il faut que je les évite ou mon plan sera gâché.

Je caresse sa joue et descend dans le cou
Puis, sur sa gorge, j'ose la langue, glisser
Goulument jusqu'entre ses beaux mamelons
Ses seins se redressent, et durcissent les tétons
J’apprécie leur fermeté, leur rondeur, leur parfum
De cette belle peau d'ambre j'en hume les embruns
Je m'étends en tendres sur son joli ventre
Un baiser moelleux pour chaque grain de beauté
Je m'approche doucement de l'endroit le plus tendre:
Un joli carré de belle toison, par sa jambe, caché
Splendeur de sa féminité, berceau de mes désirs.

Je cajole l'entrejambe, elle soupire et s'étire
Libérant ainsi le doux objet de ma tentation
Je respire l'essence de son bouton de rose
Le suce, l'agace et recommence l'action
Je bois à sa source cette liqueur onctueuse.
Plus enivrante que le plus capiteux des vins
Des doigts et de la langue, ses doux recoins
J'explore, agace, tâte, caresse tout en douceur
Sa respiration s'accélère, ses reins se cambrent
Elle t'étend, se donnes, entière, avec ardeur
Ses gémissements emplissent la chambre.

Puis soudain, elle se redresse et m'empoigne
Et d'un fougueux baiser, elle se glisse sur moi
Mon adorable amazone part en campagne
Chevauchant hardiment le corps de son roi.
Je parcours des mains ses veloutés vallons
Elle en frissonne et accélère ses mouvements
Je retiens sa croupe pour être au diapason
Sa bouche et son regard deviennent brulants
Nos corps tourmentés se mêlent de sueur
Nos lèvres s'écrasent et nos langues s’emmêlent
Je la sens raidir et retiens, encore mon ardeur
Puis, dans un soupir de délice, nos sens s'apaisent.

Ses yeux noisette pétillent de joie et de bonheur
Comblée, elle reste lascivement couchée sur mon ventre
Elle me bise gentiment, mais elle a une moue de douleur
Je passe mes mains sur son dos pour pouvoir le détendre
Et retirer de ce merveilleux corps cette atroce souffrance
Elle sourit émerveillée car le mal s'est envolé à l'instant
Elle ferme les yeux glissant dans une douce somnolence.
Je l'embrasse doucement et la regarde enfin s'endormir
La serrant fort à moi, je caresse ses cheveux tendrement
Mon amour, ma flamme, mon rêve d'avenir.
avatar
motschuchotes

Nombre de messages : 296
loisirs : randonnee,billard cuisine exposition cinema lecture
Humeur : egale a elle meme parfois reveuse
Date d'inscription : 25/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum