Elle était la mendiante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elle était la mendiante

Message par tikalo le Sam 19 Juil - 11:57


Une beauté aux traits d'aimée
Sollicitait le passant pressé
Il n'avait d'yeux que pour ce décolleté
Qu'un tissu rapiécé dégarnissait

Une robe trouée laissait voir pureté
D'un corps par de moins protégé
Pour laisser s'effeuiller beauté
D'un nacre pur qui vous hélait

Ses doigt ciselés comme joyaux
Etaient coffre qui enfermait trésor
Jour et matin, toujours et encore
Pour oublier le fort de ses maux

Sa rousse chevelure en son frisson
Excitait les esprits troublés et ravis
De ces jeunes gens par delà séduits
Mais sa pauvreté giflait leur séduction

Ses yeux parlaient un langage radieux
Qu'un sourire venait serein traduire
Pour mettre sa proie à se démunir
De son petit sou par tant miséricordieux

Un soulier démodé enrichissait son pied
Son nacre fleurait parfum des sens
Qu'un jeune prédateur en tout sens
Rêvait de caresser au bonheur ganté

Elle était là, la mendiante de la gare
Comme un phare elle illuminait sage
De sa grâce l'horizon du monde des âges
Et que sa noble silhouette, là vous accapare
☼ŦC
avatar
tikalo

Nombre de messages : 815
loisirs : Ecriture, peinture, magie
Humeur : joie de vivvre, calme et douceur
Date d'inscription : 14/01/2010

http://www.bouquets-de-poêsies-.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum