Une mort sans condamnation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une mort sans condamnation

Message par tikalo le Mer 25 Juin - 11:04

Il est nuit, la grisaille dans les yeux
ils se vont vers ce vil inconnu
Là se gondole leur corps assidu
Dans les vapeurs du doux spiritueux
Dans la fumée d'un velouté lumineux

une musique lourde les a affaiblis
Un silence pesant les a amoindris
D'un endormissement inconscient
Dont un esprit ne sait décemment
Le comment guider, une réalité meurtrie

Leurs mots sont arabesques incomprises
Leurs regards sont images qui ne dégrisent
Au fond d'âmes saines , celles qui veillent
L'ignorance d'un rétif sommeil
Prêt à laisser place à la vile méprise

Quand sur le serpent bitumeux se va
Quand sur un plaisir chante l'émoi
Une tranquillité promène son bonheur
Rien ne peut lui faire craindre frayeur
Alors pourquoi? Pourquoi ce jour là

La somnolence de l'alcool tend son glaive fier
l'engourdissement d'un shoot agite sa rapière
Le crime a signé les prémisses de sa misère
La musique écorchée change de partition
La raison perd sens de la bonne direction
Tout se dérègle , seule la violence et son amer...

Alors est-il
Un patchwork de fleurs coupées agonise
Un chaud ruissellement carmin se violace
sur des corps éjectés de leur dernier palace
Et l'innocent tend au sort, sa vie qu'on atomise

Le laxisme de la société est une perversion
Le jamais moi n'est qu'une vile solution
Pour laisser mourir l'innocent , vivre le morbide
C'est comme avantager une mort candide
Au grand profit d'une vie en rage d'addiction

La vie a t'elle encore un prix devant la folie
De ceux qui crient au nom des droits de l'homme
Des religions : Ne condamnez point cet axiome
Le mort ne peut absent , défendre son oubli
Quand le vivant, conteur de crimes lui reste en vie
Le coupable on le libère, alors cherchons l'erreur


Alors est-il
Quand l'innocent , reste condamné à mort
Par une justice laxiste, aveuglée par l'erreur
La mort devient bonheur pour l'imposteur
Qui n'a de crainte que le jour de sa libération
Pour continuer sa vie sans ennui
laissant au juste de payer prix du fruit de son délit
Laissant sa victime enfouie dans l'oubli
Pour conter son méfait comme une satisfaction

Alors sera t'il
l'humanité saura t'elle un jour se dédouaner
Du dicton où Dieu serait , seul juge espéré
Quand la vie n'a plus rien à escompter
ŦC
avatar
tikalo

Nombre de messages : 815
loisirs : Ecriture, peinture, magie
Humeur : joie de vivvre, calme et douceur
Date d'inscription : 14/01/2010

http://www.bouquets-de-poêsies-.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum