Paris visite 3 Concorde, Champs, Arc et retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paris visite 3 Concorde, Champs, Arc et retour

Message par ressilap le Lun 26 Aoû - 10:18

Après le Père Lachaise, nom donné au Cimétière donc du même nom. La sortie du Métropolitain à nouveau.

L'impression de jaillir des entrailles du sous sol. L'air plus frais, pure sensation. Le soleil, le flot des voitures, des touristes et l'obélisque, grandiose au milieu de cet immense rond point, point noir des automobilistes. Des dorures sur les statuts reflètent le soleil. Il devrait être possible de bronzer par réflexion je pense. Pas la réflexion de l'esprit bien sur, celle de l'image. Encore qu'une image ne reflète qu'une vision en aucun cas l'intelligence.
Le monument se trouve au centre, entre les Tuileries et les Champs Elysées, dans le prolongement de l'Arc de Triomphe. Et plus loin, oui là bas, l'Arche de la Défense. Cette belle avenue, large, très large, 6 voies je pense de voitures. Des trottoirs immenses plantée d'arbres, offrants fraicheur, bancs publics, occasion de flânerie, côté Obélisque. Elle est plus ouverte en remontant celle-ci. En longeant les magasins de marques diverses, vêtements, voitures. De l'argent, visible, partout.
Personnellement je ne suis pas un afficionado de cette avenue sauf à noël. Toutes ses lumières sont magnifiques. Bien qu'elle soit très large, je n'ai jamais trouvé celle-ci exceptionnelle, bien que belle. Ceci dit ne pas la revoir serait absurde. Parler de ce que l'on ne connait pas n'est pas des plus judicieux. Mais au loin, l'Arc de Triomphe, là oui, c'est grandiose.
Je suis un peu déçu il est tard et trop de monde. Je me suis explosé les pieds et ce malgré maints arrêts afin de me reposer. Je ne marchais plus je me reposais. Souvent j'ai l'impression que mes chaussures vont exploser et laisser jaillir mes doigts de pieds. J'ai constaté que jour férié aujourd'hui les bus sont espacés de près de 30 minutes sur ce réseau. Trop long. Laisser mon corps se détendre à l'arrêt de bus, sur le petit banc. Quelques instants. Malgré cela je suis content, c'est simplement beau cet Arc de Triomphe. Il parait que la vue est magnifique d'en haut, mais 286 marches je crois. D'un côté l'avenue et l'obélisque et de l'autre l'arche de la Défense, le quartier des affaires. Je me répète je sais...l'âge, la fatigue, l'envie de décrire et faire envie ? que sais je ? Trop de monde dans les files. Paris c'est ça aussi, des queues de visiteurs, partout. Métro, bus, Musées, glaces, restaurants, et tout cela en plus des tunnels et marches !!!!

Il est tard. Il faut rentrer. Pas de bus ou presque pas, je le redis mais sur place, dans ma tête, c'est une idée fixe. Pieds, marche, bus, prendre un taxi vélo, voiture, ou le métro. N'importe quoi mais rentrer. La langue pendu en recherche de quoi boire, trouver une certaine fraicheur.
Le choix est vite fait. La bourse commande. Direction les entrailles de la ville vers la lointaine banlieue. Passer d'un étage de gruyère à un autre. Les yeux ont tendances à se fermer. Oui déjà même en marchant. Serais je zombie des découvertes touristiques ?
Ah dormir serait salvateur. Les pieds semblent toujours aussi gonflés. Je regarde mes chaussures elles font encore office de contenant et mes doigts de pieds sont encore dedans.
Être assis à nouveau dans une rame de métro est un plaisir. Se lever un calvaire. Puis, à nouveau assis, regardant ces paysages dans l'autre sens, toujours du haut du RER, ceux ci bien que commençant à être connus, permettent de passer le temps. L'arrivé sur un quai pratiquement vide de banlieue est souffrance. Les jambes sont ankylosés. Elles sont bandés de plâtre. Réussir à déplier mes jambes, poser la plante des petons sur le sol, mais protégé tout de même par mes semelles.
Il faut descendre dans le passage sous terrain. Encore quelques mètre à mettre un pied devant l'autre, ou essayer du moins, sinon je dois rester là. Et la vieille 406 est là, en attente, chaude de la journée et du soleil. Plus de 30° dans l'habitacle. L'air est difficilement respirable. Elle démarre, un sourire sur les lèvres, les miennes, le plaisir de savoir qu'il ne reste que quelques minutes avant de se laisser aller, pied dans des tongs.....devant la télévision. Laisser beugler un programme et se reposer pour le lendemain. Oui, le lendemain, dormir, fermer les yeux......rêver........plaisir !!! Je pense un moment rouler la tête dehors pour laisser le vent siffler entre mes oreilles et profiter de la fraicheur.

Mais avant ce plaisir, pas de chance ou devoir, il faut tout de même arroser les plantes, regarder celles ci. Constater qu'elles sont plus nombreuses. Qu'elles fleurissent grâce à mes soins et peut être aussi l'engrais. J'hésite entre moi et l'engrais. Puis, faire le repas, pratiquement nu. Être cool chez soit, simplement, juste un plaisir, un bonheur. Dernière ligne droite avant le lit........Encore quelques minutes, une heure peut être. Puis, rejoindre Morphée et ses bras. Au creux d'un lit, au fond de draps propres, une couette rejetée sur le devant. Les fesses à l'air, s'abandonner. Dormir ..........s'enfoncer dans ce matelas, sans honte !!!
Ne pas penser aux visites de demain.......non, non....rien.......chuuuuttt
avatar
ressilap

Nombre de messages : 513
loisirs : muscu, lecture, vtt, marche, ...
Humeur : pas trop mâle (sourire)
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum