JUSTE UN ECART...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JUSTE UN ECART...

Message par kacem_loubay le Ven 28 Juin - 1:51



JUSTE UN ECART...
A : A. Syrine

... J'édulcore mon rêve changeant
Et je le mets souvent en veilleuse
De la table nue de mon chevet
Je lacère une feuille griffonnée
Et libère une autre page vierge

La vie est un continuel fleuve
Où s'embarquent toutes les destinées
Les uns suivent le courant agité
D'autres essaient d'accoster

J'oublie la rage des tumultes
Je purifie de nouveau mes prunelles
Dans la divine rosée des rosiers
Hier ma légère barque échouait
Aujourd'hui je change de monture
Et je me laisse dévier

Je suis sous l'envoûtement d'oiseaux
Qui s'en vont en file en exode
L'appel leur parvient de loin
Et l'écho colporté par les vents marins
Vient murmurer à mes oreilles

Je ne fais qu'éteindre mille flammes
Et je me dis : Un seul cierge suffit... !
Pour éclairer l'étroit chemin
Qui mène à une demeure désolée
Des fois, poussé par un fou désir
Je scrute la page du firmament
A mes yeux les étoiles semblent danser
Avec de blancs nuages de passage
Au fond de moi tout se clarifie
Et les fibres nostalgiques d'un coeur
Et une âme au bord de la dérive

Je tends des mains encore givrées
Tâtonne sur les parois lisses du temps
Et une porte cochère s'entrouvre
Pour permettre à mon regard de voyager
Plus de plaintes... : Je suis guéri... !

Je suis l'ancien parchemin tracé
La - haut, quelque part dans le grand cosmos
Ou au - delà de cette terre que je foule
Mon ombre courbée retrouve une lueur
Mon corps langoureux un autre tonus...

... Je sais que personne ne m'attend... !
Que mon toit vit d'orphelinat
Telle est la courbe plongeante de mon sort
J'accepte le verdict de l'oracle... !
Il paraît, comme on dit ; je suis né
Par une nuit d'éclipse inattendue
Il paraît encore ; l'orage passée
Une étoile filante s'est écrasée
Dans l'encre en fusion du fleuve

Depuis lors je porte le rêve en bandoulière
Je le trimballe partout dans mes voyages
Et au lieu de se présenter de face
Il demeure accroché à l'ubac de la falaise
Ainsi je ne cesse de peindre l'errance
Les mille mouvements embryonnaires
Sous la symphonie des chants du... crépuscule.

© kacem loubay
khénifra / Maroc
Lundi 24 Mai 2004
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le poète de l'autre rive.
avatar
kacem_loubay

Nombre de messages : 567
loisirs : Lecture et Ecriture poétique
Humeur : Au Beau Fixe
Date d'inscription : 04/10/2008

http://metamorphause.free.fr/kacem_loubay.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UN ECART...

Message par BIR TAM TAM le Dim 30 Juin - 13:13

Bonjour cher Kacem,
"La vie est un continuel fleuve
Où, s'embarquent toutes les destinées"

Merci pour ces deux vers qui me touchent beaucoup.
Amitiés
BTT

BIR TAM TAM

Nombre de messages : 1366
Date d'inscription : 21/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UN ECART...

Message par davidof le Lun 1 Juil - 18:24

/ ..je porte le rêve en bandoulière
Je le trimballe partout dans mes voyages
Et au lieu de se présenter de face
Il demeure accroché à l'ubac de la falaise
Ainsi je ne cesse de peindre l'errance
Les mille mouvements embryonnaires
Sous la symphonie des chants du... crépuscule./
Toujours cette notes nostalgique-mélodieuse que j'apprécie.
Mes amitiés.

*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*
"la poésie pour respirer en faisant respirer les mots;
pour dire vos peines ou vos joies, vos cicatrices , vos souvenirs, ou tout simplement
pour passer la muraille du silence "
Aziza Rahmouni
avatar
davidof

Nombre de messages : 2624
loisirs : pêche, voyage, music...
Date d'inscription : 22/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUSTE UN ECART...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum